Guérisons

 

”Arrivés auprès de Jésus, ils dirent: Jean-Baptiste nous a envoyés vers toi, pour dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?  A l’heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d’infirmités, et d’esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles.  Et il leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.  Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute!” (Luc 7:20-23).

Le Catéchisme de l’Église Catholique affirme que «la compassion du Christ envers les malades et ses nombreuses guérisons de toutes sortes d’infirmités sont un signe resplendissant que «Dieu a visité son peuple» et que le Royaume de Dieu est proche. Jésus a le pouvoir non seulement de guérir, mais aussi de pardonner les péchés; Il est venu pour guérir tout l’homme, l’âme et le corps; Il est le médecin dont les malades ont besoin” (1503).

Il existe quatre catégories fondamentales de guérison, à savoir la guérison physique: la guérison de la maladie physique et de l’invalidité; la guérison psychologique: la guérison des blessures de la psyché humaine, y compris les blessures émotionnelles; la guérison spirituelle: cela signifie avant tout la «guérison du péché» qui restaure une personne à une relation avec Dieu; et l’exorcisme et la délivrance.

Le Pape Benoît XVI, dans son livre, Jésus de Nazareth, écrit que “la guérison est une dimension essentielle de la mission apostolique et de la foi Chrétienne en général. On peut même dire que le Christianisme est une «religion thérapeutique, une religion de guérison”.

Recevez-vous les sacrements de l’Église, particulièrement les sacrements de la Réconciliation et de l’Eucharistie. Le ministre de la guérison peut encourager les malades à faire de même. Ce sont les plus puissantes sources de guérison les, y compris le sacrement de l’Onction des Malades. Le Catéchisme (1509) déclare: “L’Église croit à la présence vitale du Christ, le médecin des âmes et des corps. Cette présence est particulièrement active à travers les sacrements, et de manière tout à fait spéciale à travers l’Eucharistie, le pain qui donne la vie éternelle et que St. Paul suggère est lié à la santé corporelle”.

”Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues;  ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris” (Marc 16:17-18).

Tout croyant baptisé peut prier pour les malades. S’il est vrai et généralement reconnu qu’il existe des Charismes de Guérisons particuliers donnés seulement à certains, ceci ne devrait pas empêcher un Chrétien baptisé de prier pour les malades.

“Il y a diversité de dons, mais le même Esprit;  diversité de ministères, mais le même Seigneur;  diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.

 Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune.  En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit;  à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues.  Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut” (1 Corinthiens 12:4-11).

Advertisements
This entry was posted in Français and tagged . Bookmark the permalink.